« Causeries critiques (et Macarons) »

Séminaire Doctoral 19-21

 

Le séminaire doctoral est né à l’automne 2017 sous l’impulsion conjointe des doctorants et des responsables de l’équipe 19-21, tous animés d’un désir de renforcer les échanges au sein de l’équipe, ainsi que de donner une place centrale à la formation des doctorants. En l’état actuel, le projet propose de se réunir autour de la « critique » au sens large, afin de réfléchir de façon collective et régulière sur cette notion ainsi que celle de « crise » (enjeu du quinquennal). Les objectifs du séminaire sont multiples :

  • Proposer une « Cartographie de la critique », qui avait d’abord été proposée comme titre, afin d’illustrer la volonté d’étudier ensemble les grands axes critiques (féminisme, psychanalyse, post-colonialisme, éco-critique…) et d’offrir peut-être une sorte de panorama global ;
  • Rassembler, dans tous les cas, une banque de textes critiques clés et variés (canoniques et non canoniques) pour non seulement voir ou revoir les textes clés de la critique mais aussi soumettre des textes moins connus à l’étude collective, pour revisiter un courant, ou pour approcher quelque chose de directement lié à sa recherche ;
  • Offrir aux doctorants un cadre pour travailler régulièrement des applications méthodologiques (application de méthodes ou concepts) dans des contextes variés (leur propre recherche mais aussi celles des autres) ;

 

Déroulement du séminaire

Le programme de la séance sera fixé une semaine à l’avance minimum de façon à ce que chacun puisse lire et préparer le texte critique, qui ne dépassera pas les 20 pages (un article, un chapitre ou extrait de chapitre). Il est prévu que l’extrait en question soit posté directement dans la Dropbox, dans un sous-dossier « banque de textes ».

 

Afin de répondre au projet initial, nous avons pour l’instant divisé la séance en 5 grandes étapes :

  1. Partie théorique: le doctorant présente l’auteur, son œuvre, le contexte et le courant critique
  2. Partie « critique de la critique» : un professeur invité propose une illustration des limites du texte critique;
  3. Partie pratique: explication du texte par le doctorant et discussion collective autour des points saillants, problématiques, etc (table ronde);
  4. Partie méthodologique: le doctorant démontre comment cette démarche critique peut être appliquée à sa propre recherche;
  5. Partie collective: les participants sont invités à réfléchir et proposer l’utilisation du texte pour leur propre recherche, à la suite du doctorant.

Chaque intervenant (doctorant) du jour prépare ainsi environ 30 minutes de présentation (10 théorique + 15 explication + 10 application à sa recherche) et aborde les points qui lui incombent en suivant la structure du séminaire. Un exemple de PowerPoint a été posté dans la Dropbox collective.

Tous les doctorants sont invités à proposer des textes critiques.

 

 

Informations pratiques

Pour la première séance, le séminaire aura lieu à l’Institut du Monde Anglophone, le vendredi 16 février, salle 16, de 13h à 15h. Nous vous proposons de nous réunir chaque mois, le vendredi, à une semaine d’écart avec le séminaire d’équipe 19-21.

Le format retenu pour l’instant est de deux heures au total, en incluant les discussions et le rangement de la salle.

Attention: l’horaire risque de changer en fonction des réservations de salle. Nous vous tiendrons informés de tout changement via notre mailing-list « faite-maison ». Contactez un membre de l’équipe pour vérifier que vous y figurez bien. Nous vous donnerons aussi l’accès à la Dropbox commune qui contient : la banque de textes, le programme de la prochaine séance, un exemple de PowerPoint, et autres.

Vous retrouverez toutes les informations concernant le séminaire dans la Dropbox, sur le site vortexsorbonnenouvelle.org et sur le site Paris3 de l’équipe 19-21.

Comme l’indique son titre, le séminaire se veut convivial, les participants sont invités à rapporter du thé, du café, des boissons, des gâteaux sucrés ou salés, des ustensiles, qui pourront circuler pendant la séance, et éventuellement, selon les horaires, constituer un « pot » en clôture de séminaire. Dans la Dropbox figure un fichier « prochaine séance » qui confirmera le lieu, la date, l’horaire de la prochaine session, ainsi que la liste prévisionnelle des denrées rapportées (les membres pourront y éditer leur nom et ce qu’ils pensent apporter).

 

L’équipe d’organisation du séminaire doctoral

Marion Clanet : clanetmarion@gmail.com

Caroline Dauphin : caroline.dauphin@outlook.fr

Laurelyne Ramboz : laurelyne.ramboz@gmail.com

Aliette Ventéjoux : ventejouxaliette@gmail.com

Charlotte Wadoux : cwadoux@gmail.com

 

 

 

Planning provisoire

 

Prochaine séance : 16 février 2018, de 13h à 15h, en salle 16 de l’Institut du Monde Anglophone.

Le 23 mars 2018 ?

Le 20 avril 2018 ?

 

 

 

Syllabus / corpus provisoire

 

1/ Prélude à la théorie critique

 

 

Avant la théorie littéraire : la critique fait ses premières armes

Walter Pater, Appreciations, with an essay on Style, 1889

Matthew Arnold, Essays in Criticism, 1865 et 1888

La crise Welleck-Leavis : naissance de la théorie littéraire

FR Leavis, Revaluation: Tradition and Development in English Poetry, 1936

René Wellek, « Literary Criticism and Philosophy », réponse au texte de FR Leavis publiée dans le journal Scrutiny en mars 1937

 

 

2/ Théorie critique : la « French Theory » et les autres

 

Structuralisme

Roman Jakobson, « Two Aspects of Language and Two Types of Aphatic Disturbances », Fundamentals of Language, 1956

Voir aussi Gérard Genette

 

Post-structuralisme et déconstruction

Jacques Derrida, « La Structure, le signe, le jeu », L’Ecriture et la Différence, 1967

 

Sémiologie, sémiotique

Roland Barthes, « Sade », Sade, Fourier, Loyola, 1971

 

Post-modernisme

Jürgen Habermas, Textes et Contextes, 1994

Frederic Jameson, Postmodernism, or the Cultural Logic of Late Capitalism, 1991

Voir aussi Lyotard, Baudrillard…

 

Pragmatique

Pierre Bourdieu, Ce que parler veut dire. L’économie des échanges linguistiques, 1982

Judith Butler, « On linguistic vulnerability », Excitable Speech, 1997

 

Psychanalyse

Sigmund Freud, Trois Essais sur la Théorie Sexuelle, 1905

Carl Jung, Man and his symbols, 1961

Jacques Lacan, « L’instance de la lettre dans l’inconscient », Ecrits I, 1966

 

Féminisme

Hélène Cixous, Le Rire de la méduse, 1975

Sandra Gilbert et Susan Gubar, “Towards a Feminist Poetics”, The Mad Woman in the Attic, 1979

Julia Kristeva, Le Génie féminin : la vie, la folie, les mots, 2002

 

Queer theory

Judith Butler, Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity, 1990

 

Marxisme

Louis Althusser, « Idéologie et appareils idéologiques d’état », Positions, 1976

 

New Historicism et cultural materialism

Michel Foucault, “Le panoptisme”, Surveiller et punir, 1975

 

Metahistory

Hayden White, Metahistory: The Historical Imagination in Nineteenth-Century Europe, 1973

 

Critique postcoloniale

Mikhail Bakhtine, L’oeuvre de François Rabelais, 1970

Edward Said, « Introduction », in Orientalism, 1978

Homi Bhabha, The Location of Culture, 1994

Bill Ashcroft, Gareth Griffiths and Helen Tiffin, The Empire Writes Back: Theory and Practice in Post-Colonial Literature, 1989

 

Narratologie

Gérard Genette, « Discours du récit », Figures III, 1972

Vladimir Propp, Morphologie du Conte, 1970

 

 

3/ Les nouvelles tendances critiques (XXIe siècle)

 

 

Actor-Network Theory

Bruno Latour, Reassembling the Social: An Introduction to Actor-Network Theory, 2005

 

Réalisme agentiel

Karen Barad, « Posthumanist Performativity: Toward an Understanding of How Matter Comes to Matter », Signs 28 (3), 2003

 

New Aestheticism

James Bridle, The New Aesthetic: Waving at the Machines, 2011

 

Cognitive Poetics

Peter Stockwell, Cognitive Poetics: An Introduction, 2002

 

Ecocritique

Jonathan Bates, The Song of the Earth, 2000

Ashton Nichols, Beyond Romantic Ecocriticism: Toward Urbanatural Roosting, 2011

 

 

 

4/ Autres suggestions à explorer :

-Affect theory

-African-American criticism

-Anthropologie : Lévi-Strauss

-Psychoanalysis: L’Ecorce et le Noyau d’Abraham et Torok, Barbara Johnson

-Post-modernisme: Frederic Jameson, Postmodernism, or the Cultural Logic of Late Capitalism, London: Verso, 1991.